Réussir l’ouverture de la pêche à la truite

Pour une grande partie des pêcheurs de truites, l’ouverture est réglée comme une horloge : même groupe de copains, même lieu, même menu…pour moi comme pour d’autres chaque année revient la même question : où faire l’ouverture de la pêche à la truite et à quoi ? Il est parfois difficile de bien cibler sa pêche, de réussir cette journée si importante pour nous pêcheurs. Alors voici comment je vois les choses pour ce 11 mars 2017.

Truite fario de torrent

Truite fario de torrent

Que faire le jour de l’ouverture ? Chacun ses gouts !

Ce jour de début mars est pour nous, passionnés, l’occasion de retrouver nos chères rivières de premières catégories, ainsi que nos fidèles Farios dans la cohue des truites surdensitaires lâchées tout fraîchement pour l’occasion. Mais c’est souvent aussi la possibilité de réunir une bande de copains pour passer une bonne journée au bord de l’eau.

Tout comme il y a deux types de pêcheurs, il y a deux types d’ouvertures. Le pêcheur qui appréhende sa passion comme un moyen de détente simple et occasionnel appréciera d’arriver tôt pour déjeuner avec ses amis autour d’un bon feu, quittes à perdre de précieuses heures de pêche pour s’occuper des grillades. Il discutera avec les 53 pêcheurs qui marcheront dans l’eau devant lui en balançant leur cuiller à quelques mètres de son bouchon et sera content s’il pique une paire d’arc en ciel pas très ragoutantes. A l’antagonisme de ceci ; on trouve le pêcheur technique et mordu souhaitant à la fois du rendement, la tranquillité et le contact avec la nature. Ce sera plus compliqué pour lui d’allier ceci avec un copieux déjeuner et une bande de copains. Car même un copain brisant la dérive de son guide fil peut lui gâcher la journée. Beaucoup de ces pêcheurs abandonnent même l’idée d’ouverture pour ne commencer à pêcher que lorsque la cohue est passée.

Comme je vous le disais l’an dernier, je suis plutôt de la trempe des seconds ; mais un arrêt de la pêche en milieu de journée permet tout de même d’apprécier un bon moment entre amis.

Donc chacun ses goût, chacun ses choix; Lapalissade!

 

Le lieu de pêche

Peu importe, ou presque, le lieu si on opte pour l’option détente. Les rivières moyennes seront faciles à pêcher et à arpenter. Si on l’on choisit l’option technique, c’est une toute autre histoire !

Pour ne pas manquer sa pêche, pensez à suivre attentivement les débits sur le site “VIGICRUE”. Rien ne sert d’aller sur des rivières ou les niveaux rendent la pêche impossible. A contrario, un manque de pluie amenant une eau claire couplée à un nombre important de pêcheurs peut aussi vous pourrir la journée. Soyez vigilants et misez sur plusieurs options. Je fais toujours en sorte d’avoir un plan de replis dans les 20 km alentours.

 

La technique de pêche

Encore une fois ça dépend des goûts. Il faudra toutefois ici aussi nuancer les possibilités. En début de saison les eaux sont souvent froides et les truites limitent leurs déplacements afin d’économiser de l’énergie. Elles vont privilégier des proies faciles et apportant un maximum de protéines. Les appâts naturels présentés sur les postes de nourriture seront donc à privilégier. On va trouver dans cette catégorie le vairon au manié, mais qui pourra être dédaigné car généralement ils ne figurent pas au menu en cette période où ils sont encore plus ou moins cachés. Les vers et autres teignes représentent les esches les plus logiques, que ce soit au bouchon en dérive ou au toc. La pêche aux leurres sera liée aux conditions du jour ; une éclaircie ou une pluie quelques jours avant peuvent influencer en bien l’activité alimentaire des poissons et rendre cette technique efficace. A noter qu’elle le sera toujours sur les truites surdensitaires. Enfin la pêche à la mouche recèle tellement de facettes qu’un pêcheur expérimenté, en variant noyée, streamer et sèche, s’en sortira toujours. J’insiste sur le pêcheur expérimenté, ce n’est pas le meilleur jour pour apprendre. Pour moi, ce sera certainement “pêche au toc”, technique qui offre tout de même l’assurance de pouvoit être pratiquée (presque) dans toutes les conditions.

Je vous conseille avant ce jour, de préparer soigneusement votre matériel. C’est toujours là qu’une tresse lâche, qu’on ne trouve pas sa cuiller fétiche ou qu’on oublie sa boite de vers à la maison qui se trouve à 50km.

 

Enfin, je tiens à vous souhaiter à tous une excellente journée, la prise de nombreux et beaux poissons ainsi que de bons moments entre amis.

Alors qu’allez-vous faire le jour de l’ouverture de la pêche à la truite 2017 ?

 

GD Star Rating
loading...
Réussir l’ouverture de la pêche à la truite, 5.0 out of 5 based on 5 ratings

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Profile photo of Sebastien Sebastien, il y a 3 ans et 5 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Chargement...
Aller à la barre d’outils