La pêche à la carpe – technique et montage

Comment pêcher la carpe ? De toutes les techniques, la pêche à la carpe est celle qui a le plus évoluée ces dernières années. C’est aussi celle qui compte le plus de membres et qui soulève le plus d’interrogations.

Batterie de cannes à carpe

Batterie de cannes à carpe

La pêche à la carpe

La pêche à la carpe est une pêche statique qui demande une bonne dose de patience et de préparation. Elle consiste à déposer un montage sur le fond, sur le passage des carpes.

On la pratique le plus souvent lors de sessions plus ou moins longues allant de quelques jours à plusieurs semaines. Il s’agit donc de passer beaucoup de temps au bord de l’eau en pleine nature, ce qui nécessite d’être un minimum baroudeur, mais aussi de posséder un équipement spécifique en dehors de celui consacré à la pêche.

La localisation des carpes

Une fois sur le lieu de pêche, la réussite est conditionnée par la localisation du poisson. Certains signes ne trompent pas comme le fond de l’eau troublé par les carpes qui cherchent leur nourriture ou ses sauts caractéristiques. Plus simplement on peut, avec un peu de chance et de discrétion les apercevoir en surface dans des branchages immergés ou au milieu des plantes aquatiques. D’autres fois leur localisation est plus difficile et il s’agit plus de “sentir” leur présence que de véritablement les repérer.

Tactique d’amorçage

Une fois le repérage terminé on peut passer à l’étape qui fait couler le plus d’encre dans les magazines spécialisés : l’amorçage.

La stratégie d’amorçage consiste à disséminer une quantité d’amorce suffisamment importante pour attirer les carpes sur le “coup” où l’on souhaite les pêcher. Cette amorce peut être composée de différents ingrédients :

  • graines (maïs, blé, chènevis…) et pommes de terre,
  • bouillettes à base de farines végétales ou animales que l’on peut aisément fabriquer soit même,
  • et d’autres appâts plus ou moins conventionnels (pellets, pain, asticots, croquettes pour animaux).

La carpe étant omnivore, tout ou presque est envisageable.

Reste à établir quel appât viendra garnir nos “cheveux”. La carpe étant d’un naturel curieux il est parfois payant de pêcher avec un autre appât que celui utilisé pour l’amorçage. Dans les plans d’eaux où la pression de pêche est plus élevée, il vaudra mieux garder le même appât afin de le proposer disséminé au milieu du tapis d’amorçage. Ceci est cependant loin d’être une généralité, et doit rester à l’appréciation de chacun.

Comportement de la carpe au fil des saisons

La digestion de la carpe varie suivant la température de l’eau, il existe donc des périodes plus propices que d’autres pour la pêcher.

Au printemps à la sortie de leur léthargie hivernale, les carpes retrouvent leur appétit et se nourrissent sur les bordures où elles trouvent aussi une eau plus chaude.

L’été elles sont au maximum de leur activité alimentaire elles se nourrissent principalement la nuit sur les bordures, le lit des rivières etc…

A l’automne leur horloge biologique leur indique qu’il est temps pour elles de se nourrir avant l’hiver, c’est peut être la période où il est le plus facile de les attraper.

Enfin l’hiver leur activité diminue fortement, il devient alors plus difficile de les prendre, mais pas impossible pour autant, la stratégie d’amorçage devient à ce moment là primordiale.

GD Star Rating
loading...
La pêche à la carpe - technique et montage, 4.4 out of 5 based on 13 ratings

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Profile photo of Sebastien Sebastien, il y a 4 ans et 9 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Chargement...
Aller à la barre d’outils